Le Château de ma mère (1990)

film Le Château de ma mère Réalisation : Yves Robert
Scénario : Yves Robert, Jérôme Tonnerre
Genre : Comédie dramatique

Avec: Julien Ciamaca, Philippe Caubère, Nathalie Roussel, Didier Pain, Thérèse Liotard, Joris Molinas, Victorien Delamare, Pierre Maguelon, Jean Carmet, Philippe Uchann, Jean Rochefort, Michel Modo, Georges Wilson, Patrick Préjean, Paul Crauchet, Ticky Holgado

Le film constitue la suite de La Gloire de mon père. Les deux films reprennent les trois premiers ouvrages des souvenirs d’enfance de Marcel Pagnol.
Chaque fin de semaine et en été le jeune Marcel et sa famille passent leurs vacances dans les collines au-dessus de Marseille. Le passage par les berges du canal à travers des domaines de châtelains est une véritable aventure.

Lien direct

Regardez aussi:
-Le Confident de ces dames (1959)- -Quelques messieurs trop tranquilles (1973)- -Le Monocle rit jaune (1964)- -La Cité de la peur (1994)- -Pola X (1999)-

Comédie dramatique, Films des années 1990 | Commentaires

5 commentaires pour “Le Château de ma mère (1990)”

  1. Auteur: seve - 26/01/2013

    Un film sublime qui sent bon la Provence,l’odeur de la vieille craie et des tableaux noirs,le bon gout du pain d’antan et l’authenticité des sentiments et premiers émois.Un film comme on en fait plus et la musique de Vladimir Cosma est un bijou de poésie,elle est superbe..un chef d’oeuvre merci!!merci mille fois pour ce régal de Pagnol..une fan de Marcel pagnol et de sa verve et de tous ses films..

  2. Auteur: Michelle - 14/04/2013

    J’adore, moi aussi, Marcel Pagnol et son oeuvre litteraire. Ce film est vraiment merveilleux, ainsi que la musique composee par mon compatriote, Vladimir Cosma.
    Michelle, prof.de FLE, Roumanie

  3. Auteur: Vincent - 24/05/2013

    Superbe. Un chef d-œuvre de Pagnol précédé d’un autre « La Gloire de mon père »
    J’ai lu Pagnol au collège et encore aujourd’hui j’adore. Je le ferai découvrir à mes enfants. La nouvelle génération ne sait pas ce qu’elle rate mais ne pourrait pas comprendre.
    Merci pour ce partage !

    « Tel est la vie des hommes. Quelques joies tés vite effacées par d’inoubliables chagrins. Il n’est pas nécessaire de le dire aux enfants. »

  4. Auteur: Pilepoil - 16/03/2014

    Pagnol, la Provence, tout y est, pour passer un très bon moment. Merci !

  5. Auteur: seve - 22/02/2015

    Isabelle Cassignol ou la jeune actrice est fort belle mais quelle peste et séductrice »c’est ma beauté qui t’impressionne…lol.La fin me donne encore les larmes aux yeux « telle est la vie des hommes..quelques joies très vite effacées par d’inoubliables chagrins.Il n’est pas nécessaire de le dire aux enfants »c’est si vrai . iL faut épargner et préserver l’enfance.

Commenter